Pontoise Ensemble - Association Citoyenne
Accueil du site
Dernière mise à jour :
lundi 20 octobre 2014
Statistiques éditoriales :
433 Articles
8 Brèves et infos
21 Sites Web

     
Brèves et infos
Sans titre
mercredi 3 septembre
 
prochain conseil municipal

le jeudi 6 novembre 2014
à 20h30

 
twitter
 
Sur le Web
dimanche 19 octobre 2014
Ce soir là, au conseil municipal : Vous avez dit éthique ?

Après avoir débattu de la vidéosurveillance que la ville de Pontoise appelle vidéo-protection, accompagnée d’une charte « éthique » une question orale a fait sursauter l’assemblée. Question posée par le groupe « Pontoise pour tous ». Question à plusieurs coups !

- « un homme sans domicile fixe a installé "ses foyers" sous l’abri-bus-hôpital »

- « cette situation qui au plan humain et sanitaire n’est pas satisfaisante provoque à juste titre les mécontentements grandissants des usagers du bus »

- « nous souhaiterions savoir M. le Maire quelles mesures avez-vous ou allez vous prendre pour répondre à ces problèmes sanitaires tout en respectant l’être humain qui "habite" sous cet abri bus. » 

- « quelle politique allez vous mettre en place en faveur des plus démunis et plus particulièrement en faveur des SDF de Pontoise ? »

Monsieur le Maire, de sa place de Premier Magistrat de la ville, s’est fait un devoir de répondre à cette question tendancieuse, faisant naître un malaise au sein de son auditoire, en décortiquant le C.V. de cet homme en grande précarité et souffrance psychique. Il cite les différents services qui ont été interpellés autour de cette situation et déplore leur impuissance pour ramener cet homme à une attitude qualifiée de raisonnable. Il ne manque pas de donner quelques détails sur son état de santé et sur ses revenus.

Pourquoi Monsieur le Maire se sent-il obligé de répondre à toutes les questions, même celles qui n’ont pas leur place au conseil municipal ? Ce n’est pas le lieu pour exposer en public l’histoire personnelle d’un homme, niant son droit à la confidentialité et à l’intimité.

Heureusement, Mr Bethermat a pris la parole.avec des mots justes pour fustiger la question pernicieuse, puis pour parler des missions des travailleurs sociaux, des difficultés à les remplir. Mais surtout il fait part de son souci du respect de l’être humain. Il a terminé par une belle interpellation à l’adresse du groupe « Pontoise pour Tous », les invitant simplement à venir parler avec cette personne en grande souffrance morale, mais capable de dialoguer.

Lorsqu’un 4X4 est garé sur un trottoir, gênant le passage des piétons, obligeant le parent avec un enfant dans une poussette à descendre sur la chaussée aurons nous droit à l’étalage de la vie privée de son propriétaire, de son état de santé et à la divulgation de ses revenus ?

Christian Épiard

 
Articles les plus récents
lundi 20 octobre 2014
par Jean Colomier
Vous prendrez bien une portion de vélo-route…
L’Avenue verte Londres-Paris est inscrite au schéma directeur de l’Ile de France et sa branche Beauvais-Chantilly-Conflans Sainte Honorine est inscrite dans le plan vélo de l’Agglomération. En provenance d’Auvers, elle longe l’Oise, passe le long de l’office de tourisme intercommunal, poursuit via le chemin de la pelouse, traverse le parc des Larris, puis longe les terres maraîchères de Cergy en direction de Neuville. Un itinéraire continu a été balisé pour l’ouverture des Jeux Olympiques 2012 en attente d’un aménagement définitif en voie verte dédiée.
En direction de Paris, la commune de Conflans a (...)

lire la suite de l'article
vendredi 17 octobre 2014
par Patrick Madelin
QO sur les Temps d’Activités Péri-Scolaires de la rentrée 2014 CM du 24 juin
Bénédicte Ariès interrogeait la Ville sur l’organisation et l’évaluation prévues pour ces Temps d’Activités Péri-Scolaires (TAPS) que toute Ville devait mettre en place au titre de la réforme des rythmes scolaires. La réponse fut apportée par l’adjointe aux affaires scolaires.
La réforme Pour l’essentiel cette réforme Peillon consiste à ouvrir la classe une 5ème matinée, le mercredi ou le samedi, sans rallonger le temps scolaire donc en allégeant la journée d’étude. La réforme astreint les municipalités à ne pas faire partir les enfants plus tôt qu’auparavant.
Selon les communes et les groupes scolaires (...)

lire la suite de l'article
jeudi 16 octobre 2014
par Patrick Madelin
QO sur la fibre optique CM du 24 juin 2014
Réponse à la Question Orale posée par François Ernst lors du Conseil municipal du 26 juin 2014 sur la mise en place de la fibre optique.
François Ernst interrogeait sur l’avancement du déploiement de la fibre optique sur la commune, et l’inexactitude des réponses des boutiques commerciales.
Il lui fut répondu en substance par l’adjoint aux Finances que c’était plus difficile dans les zones pavillonnaires et donc que ces quartiers ne seraient pas tous desservis d’ici la fin 2014.
Détails dans la pièce jointe (scan du (...)

lire la suite de l'article
mardi 14 octobre 2014
par Bénédicte ARIES
Les troglodytes du quartier de l’Hermitage à Pontoise
La télévision locale est entrée dans les demeures troglodytes de l’Hermitage. Suivez le guide !
La vidéo lien vers la vidéo (JT de VOtv du 9 octobre 2014). Le reportage dure trois minutes de la minute (8,35 à 11,35)
Après une vue aérienne des bords de l’Oise, au-dessus des quartiers de l’Hermitage, la caméra visite avec le président d’une association locale, une "bove" cavité creusée en environ trois semaines pour se loger, puis deux maisons d’aujourd’hui adossées à la falaise qui comportent des parties troglodytes.
Un riche patrimoine souterrain La Ville de Pontoise, recèle d’autres sites (...)

lire la suite de l'article
mardi 7 octobre 2014
par Bénédicte ARIES
Conseil municipal du 25 septembre 2014 : une minorité contrastée
Pas d’unanimité pour soutenir l’action de l’AMF Le débat fut long autour de l’Alerte solennelle des pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat portée par l’Association des Maires de France.
Le maire et son adjoint aux Finances ont argué de la première baisse des dotations institutionnelles de l’Etat pour demander le vote d’une motion de soutien à cette alerte solennelle. "Le transfert des charges par l’Etat sur les collectivités territoriales sans compensation financière ne date pas d’hier mais bien de gouvernements de droite successifs, et ce sans (...)

lire la suite de l'article
vendredi 26 septembre 2014
par Patrick Madelin
Communication politique : inhabituelle mais pas désintéressée
A l’occasion d’un remarquable concert du Festival baroque ce dimanche 21 septembre on constatait la présence de tracts du Conseil général sur de nombreux sièges...
Inhabituel Sur de nombreux sièges de l’église St Maclou de Pontoise, ce dimanche 21 septembre 2014, on constatait la présence de tracts du Conseil général. Les instances qui soutiennent le festival baroque ne font pas ça d’habitude. Elles sont toutes citées dans la documentation du festival et s’en contentent.
Intéressé Le recto de ce tract (daté dans un angle de juillet 2014) rappelait que le Conseil général subventionne les (...)

lire la suite de l'article
lundi 22 septembre 2014
par Bénédicte ARIES
Le collège du Parc aux Charrettes bientot remplacé
Le collège du Parc aux Charrettes sera remplacé par un collège neuf sur le plateau Saint Martin.
Cela a été voté en séance plénière du Conseil Général le vendredi 19 septembre 2014. Il était plus que temps !
Saturé, vétuste, sans place pour le sport, le collège du Parc aux charrettes attendait depuis des années une décision de l’instance chargée des collèges, le Conseil général, c’est-à-dire le département... Le vote du 19 septembre 2014 adoptant un projet de construction sur le plateau Saint Martin, à proximité du gymnase Philippe Hemet est une bonne nouvelle.
Ne croyons pas trop quand même à une ouverture (...)

lire la suite de l'article
dimanche 21 septembre 2014
par Jean Colomier
Réparer pour ne pas jeter
La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise travaille dans le cadre des « Lundis du Développement Durable » sur un projet de « recyclerie ».
Il faut savoir que tous les objets déposés dans les déchetteries de l’agglo sont systématiquement détruits. Or certains objets peuvent être réparés, réutilisés ou recyclés. Il existe déjà à Vauréal un Repair Café qui permet de diagnostiquer si l’objet est réparable ou non ; cette structure est animée par des bénévoles. Et des organismes s’appuyant sur la réinsertion sociale, comme Emmaus ou Le Maillon, proposent à la vente des objets récupérés. Ainsi Le Maillon est un (...)

lire la suite de l'article