dimanche 17 juillet 2016
par  Bénédicte ARIES

Prévenir les dérives sectaires terroristes : un numéro national, des témoignages vidéo

Un nouvel acte terroriste endeuille notre pays, frappant aveuglément une foule en fête à Nice. Etat d’urgence, contrôles policiers et caméras de video-surveillance n’ont rien pu empêcher. En réalité la prévention et la lutte contre les dérives sectaires terroristes qui aboutissent à ces attentats-suicide concernent toute la société.

On sait déjà que le chauffeur assassin était sous l’influence de Daech comme d’autres auteurs des attentats parisiens de novembre dernier. Il faut agir pour éviter ces dérives individuelles car celui qui approche ces mouvements terroristes dans une recherche d’idéal personnel y subit un tel " lavage de cerveau" qu’il peut en être rapidement transformé en menace absolue.

Les adolescents en malaise et les jeunes adultes en difficulté d’insertion sociale sont la cible privilégiée des recruteurs terroristes sur internet. Une campagne de témoignages de parents et de proches de jeunes embrigadés est en ligne. Elle presse les familles, les amis, les éducateurs et tous les proches de jeunes à agir sans attendre en contactant le centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation au 0 800 005 696 ou en se connectant sur www.stop-djihadisme.gouv.fr.

Voici quelques témoignages de familles de jeunes partis en Syrie sous l’influence des recruteurs : il suffit de cliquer sur le lien pour prendre connaissance de ces témoignages émouvants.

Baptiste est le père de C. Sa fille n’avait pas dix-sept ans quand elle est partie, emmenée par son petit ami rencontré sur un site de rencontres. Ce jeune, vivant en banlieue parisienne, est devenu, au fil de son ­embrigadement, Abdoul Wadoud, un des porte-parole de Daech à la frontière irako-syrienne. Sur internet, il s’en prend aux « judéo-croisés » et aux incroyants. « En fait de monde meilleur, je pense qu’elle a trouvé l’enfer. On nous a volé notre enfant », lâche Baptiste en évoquant la situation.

Véronique est la mère de Quentin, 22 ans. Elle se refuse à condamner son fils qui, au travers de sa conversion, recherche une nouvelle identité, sa « Terre Promise », comme elle le dit. Cette mère veut croire qu’il va bien, qu’il n’a pas pris les armes. Et qu’elle le reverra bientôt, malgré les aléas de la guerre qui fait rage. « Il souffre de nous faire souffrir, je l’entends dans sa voix les rares fois où je lui parle » confesse-t-elle

Jonathan est vigile dans une grande surface. Sa sœur Sarah a disparu en mars 2014, elle avait 17 ans. Il cherche à maintenir un contact coûte que coûte. En évoquant ce que sa sœur vit, il s’indigne :
« Au téléphone, elle me dit de ne pas m’inquiéter, qu’elle mange bien ! ... Pour un peu, elle nous ferait croire qu’elle est au Club Med. On ne sait pas si elle est avec Daech ou le Front al-Nosra, mais pour moi, c’est du pareil au même, le contraire de la foi. Ils tuent des gens dans les mosquées ! ... on n’a pas lu le même Coran ».

Saliha a vu son fils, Sabri, 19 ans, partir en août 2013 « au pays de Cham », ce qu’il rêvait comme la terre sainte de l’antique Syrie. Son mari et elle ont reçu un appel quelques semaines plus tard, une voix anonyme leur assurant qu’ils pouvaient être fiers, que leur fils était mort en martyr. « Avant même qu’il meure, il était mort pour moi », dit-elle. À Bruxelles où elle vit, elle a créé SAVE (Society Against Violent Extremism), un réseau de parents .


Articles les plus récents

dimanche 3 juillet 2016
par  Bénédicte ARIES

Echos du CM du 30 juin 2016 : urbanisme et CACP

Le conseil a été informé que M. Savignat, adjoint au Sport, prendrait la responsabilité du service urbanisme en remplacement de la démissionnaire mais sur proposition du maire il a élu comme adjointe Mme Dupaquier élue en charge du logement. On voit là l’importance qu’accorde M. le maire à l’urbanisme (...)

dimanche 19 juin 2016
par  Jean Colomier

Joyeuses poules !

La proposition de poulailler dans les jardineries ne serait pas qu’un effet de mode. La présence de poules à proximité des logements a un rôle économique et écologique certain. C’est ce qui motive de plus en plus de collectivités territoriales à faciliter la "poule attitude" à leurs administrés.
Une (...)

samedi 11 juin 2016
par  Gérard Bommenel

La réunion de quartier "Pontoise Centre" du 26 mai 2016

La municipalité a organisé une réunion d’information, préparée avec consultation des associations de quartier. Cette réunion a permis à la majorité municipale de faire le point sur un certain nombre de projets touchant le centre-ville dont voici le compte rendu.
Après quelques minutes d’attente, la (...)

dimanche 5 juin 2016
par  Bénédicte ARIES

Echos du CM du 19 mai 2016 : compte administratif, périscolaire et PLH

Le conseil municipal de mai est rituellement celui de l’approbation du compte administratif de l’année écoulée. Pour l’avenir proche ce fut celui du constat d’une "vraie-fausse suppression" des nouveaux temps d’activités périscolaire : ils seront de fait réservés à la rentrée 2016 aux enfants (...)

Brèves

13 juillet - Forum des associations du 3 Septembre

Pontoise ensemble participera au prochain forum des associations qui se tiendra pour la première (...)

12 juillet -  Prochain Conseil municipal le jeudi 29 septembre 2016

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 29 septembre 2016 à 20h30 à l’Hôtel de (...)

23 novembre 2015 - Comment la CACP a laissé Vinci profiter d’une loi censée favoriser les usagers pour augmenter ses tarifs d’une façon indécente

Comme vous le savez probablement, l’eau et l’assainissement ne sont pas les seuls services (...)

2014 - twitter

Tweets de @pontoisensemble !function(d,s,id)var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(