Bilan de mi-mandat : une minorité qui se veut constructive

mardi 1er février 2011
par   Pontoise Ensemble
popularité : 51%

Nous avons su faire respecter l’espace des tribunes d’opposition dans le magazine municipal, obtenir une clarification des subventions aux grosses associations, une enquête de victimation pour évaluer objectivement le sentiment de sécurité à Pontoise, et la création d’un commission d’accessibilité qu’il faut encore rendre efficace.

La place des tribunes de l’opposition dans le magazine municipal

Il y avait trois groupes d’opposition et le quatrième pavé des tribunes était indûment utilisé par le groupe majoritaire, comme dans trop de communes. Lors de la création d’un 4e groupe en 2009, nous avons enfin obtenu le simple respect du droit : cette page est réservée à l’expression minoritaire. Il s’agit d’une page dans un document où les élus au pouvoir disposent déjà de 22 autres pages pour s’exprimer.

Une clarification dans les subventions aux grosses associations

Toute association qui demande une subvention connait la difficulté pour en obtenir et les exigences dans la constitution d’un dossier. La transparence ne semble pas être la règle pour toutes. Ainsi, il a fallu intervenir à plusieurs occasions et que l’ensemble de l’opposition refuse de voter pour obtenir des comptes clairs et compréhensibles de l’association Aeuropaa qui organise le festival Piano Campus.

Une enquête de victimation

Avant d’avoir à statuer sur un programme d’installation large de caméras de vidéosurveillance
Pour que le conseil municipal décide sur la base d’une véritable analyse du sentiment d’insécurité, une enquête a été réalisée auprès d’un panel de 800 pontoisiens, qui a révélé que la situation n’était pas aussi dramatique qu’on pouvait le croire. En revanche celle-ci dépend fortement des quartiers, avec l’importance des conflits de voisinage pour nuisances sonores, voire la sur-occupation de parties communes.

La zone de la gare, ses accès et sa passerelle, est notamment considérée comme l’un des principaux lieux névralgiques. Elle est pourtant suréquipée de caméras.

Parmi les demandes les plus fréquentes, il est rappelé le besoin d’entretien des espaces publics, celui d’un meilleur éclairage de certains passages, le retour de gardiens aux missions élargies dans les quartiers de grands immeubles (Marcouville, les Louvrais, les Larris), l’augmentation attendue d’éducateurs de rue.

A cela la majorité répond que c’est à la SNCF ou à RFF d’entretenir la passerelle de la gare, que la diminution du nombre de gardiens vient des bailleurs sociaux qui les trouvent trop chers, que l’équipe d’éducateurs a été renforcée, mais surtout, qu’il faut rapidement profiter des subventions de l’Etat pour installer des caméras. C’est ainsi qu’une étude est en cours sur les trois communes de Pontoise, d’Osny et de Saint-Ouen l’Aumône. En revanche, si l’Etat subventionne assez largement leur installation (l’investissement), il ne se préoccupe pas du tout du financement de leur entretien (le fonctionnement).

La création d’une commission d’accessibilité

Instituée en 2005 pour les communes de plus de 5000 habitants, cette commission doit se préoccuper de l’accessibilité de toute personne à mobilité réduite aux bâtiments et aux espaces publics. Elle a été constituée sur proposition du groupe Pontoise Ensemble. C’est une belle opportunité pour améliorer la qualité de vie dans la cité. Mais elle ne s’est réunie qu’une seule fois sans que la majorité lui donne une véritable dimension de concertation sur les points sensibles pour les déplacements de personnes âgées ou handicapées, ou de parents avec jeunes enfants.

Sa création est à l’image de nombreuses propositions, retenues du bout des lèvres, puis lentement évacuées au fil des mois et des années.


Commentaires  Forum fermé

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)