Elections départementales à Pontoise : les enseignements du premier tour du 20 juin 2021

mardi 22 juin 2021
par  Patrick Madelin
popularité : 9%

Malgré une belle percée du binôme EELV-Génération.s-LFI, la gauche est éliminée dès le premier tour au profit du RN, à cause de ses divisions.

Sans surprise, c’est la droite qui arrive en tête du premier tour des élections départementales dans le canton de Pontoise. L’extrême droite arrive en 2e position et bénéficie du ballotage du second tour. C’est une fois de plus le constat que lorsque la gauche se présente en ordre dispersé, cela conduit à un éparpillement des suffrages, renforcé par un étiage de plus en plus important de la participation. C’est aussi une seconde place et donc une plus grande visibilité donnée au Rassemblement National.

Plusieurs constats peuvent cependant être tirés de cette consultation.

L’abstention, encore et toujours premier parti

L’abstention, qui progresse à nouveau au fil des consultations, domine le scrutin (72,36% contre 56% pour le canton en 2015), et manifeste une nouvelle fois un désengagement pour cette élection. La distance prise par les électeurs devant les candidats et leurs partis est problématique, signe d’un désintérêt et d’une indifférence pour cette consultation et ses enjeux.

A Pontoise, seul 1 électeur sur 4 s’est exprimé.

La droite et l’extrême droite seuls en compétition au second tour

Le binôme Paul Dubray – Anne Fromenteil (Pontoise – Vexin : l’Union pour Demain) arrive en tête avec 32,61% des suffrages exprimés (3343 voix). Rappelons que l’UMP totalisait 5353 voix (37,3%) en 2015. Les candidats du Rassemblement National, Christian Barbarit et Stéphanie Henry, inconnus dans la circonscription, arrivent en 2e position avec un score de 20,73% (2125 voix). Le RN baisse sensiblement par rapport au FN qui obtenait en 2015 3941 voix (27,5%) au premier tour.

On peut donc s’attendre davantage à un vote barrage au RN au second tour, qu’un vote massif en faveur de la droite.

La gauche cède le pas au RN pour la qualification au second tour

Le binôme Bénédicte Ariès – Julien Foucou - EELV, Génération.s, PG, LFI, GRS et GDS - arrive en 3e position au niveau du canton (17,63% - 1808 voix). Il obtient la seconde place à Pontoise (19,81%). Dès lors, on peut s’interroger sur la pertinence d’une candidature séparée Edwin Legris – Sandra Nguyen Dérosier – PS, Jeunes Socialistes, Génération Ecologie, Ecolos solidaires et Place Publique - qui est distancée à la 5e place avec 11,29%, derrière la liste divers droite Champion-Bourdou - Giroud (14,53%). Le PS confirme sa perte de vitesse sur un canton où il réalisait 20,6% des suffrages en 2015. Cette logique de présence au premier tour a encore éloigné davantage l’électorat de gauche des suffrages et permis au RN de se hisser au second tour, garantissant ainsi une élection confortable à la droite.

Un parti présidentiel absent

La République en Marche était absente du canton, dominé à droite par l’alliance LR, UDI, Libres et l’Union pour le Val d’Oise. La candidature du binôme Catherine Champion-Bourdou - Marc Giroud n’a pas réussi à jouer les trouble-fêtes et est restée en 4e position avec 14,53 des voix. Quant à la candidature Bouchra Bougara – Jean-Richard Norziélus, elle ne recueille que 3,21% des voix.

Cette consultation ne pourra pas être significative, tant le taux de participation est faible. Cependant la présence du RN, déjà relevée par Pontoise Ensemble, demeure en deçà des scores du FN en 2015.

Le deuxième tour qui se tiendra le dimanche 27 juin servira essentiellement de mesure de la participation électorale locale au regard des résultats sur le territoire et au niveau national. Pour Pontoise Ensemble, au-delà de ces élections, même si l’union à gauche demeure une utopie, c’est l’engagement de poursuivre la route militante pour davantage de solidarité et d’écologie.

Résultats 1<sup class="typo_exposants">er</sup> tour départementales 2021 canton de Pontoise

JPEG - 53.2 ko


Commentaires