En bas de chez vous, tour du quartier impressions avec la municipalité

dimanche 5 mai 2024
par  Gérard Bommenel
popularité : 18%

La municipalité a inauguré une nouvelle mouture des tours de quartier maintenant baptisée « En bas de chez vous ». La tournée a démarré place du Parc aux charrettes pour évoquer la récente maison médicale, puis Place de la gare pour illustrer les nouveaux parking vélos et la rénovation de la gare. Elle a abouti au nouveau quartier Impressions afin de valoriser le dernier né des quartiers pontoisiens.

Une maison médicale qui peine à se remplir… de médecins

Mme la Maire a présenté avec forces superlatif cette deuxième maison médicale créée à Pontoise dans l’ancien bâtiment du collège du parc aux charrettes « une situation idéale au cœur de Pontoise » où 3 médecins officient déjà. Elle a renouvelé sa promesse d’arrivée de nouveaux médecins en 2024 tout en relevant la difficulté à les trouver.
Les habitants du quartier étaient moins positifs. Ils pointaient le taux de rotation élevé des nouveaux médecins, qui ne restent pas. Seuls 2 médecins sont accessibles sur le site dédié à la prise de rendez-vous. Ils se plaignaient de l’impossibilité d’y trouver un médecin référent, les médecins actuels affichant déjà complet. Enfin ils attestaient de la difficulté à obtenir un rendez-vous si l’on n’y a pas déjà de médecin référent : le site affiche alors systématiquement « aucune disponibilité ».

Une rénovation de la Gare à passerelle mal conçue

Le Directeur adjoint au développement des Gares SNCF de l’axe nord Paris présentait cette rénovation comme l’une de 3 plus importantes de la région. Il vantait la restructuration de , l’agrandissement du kiosque de presse, l’espace microworking et la mise en place d’accès PMR (Personnes à Mobilité Réduite).
Par contre il avait beaucoup plus de mal à expliquer l’inadaptation aux mobilités douces du plan incliné accédant à la gare routière. La faible largeur de cette dernière empêche les cyclistes de négocier son virage alors que cet accès est inclus dans le VIF (Réseau Vélo Ile de France). De plus une poussette peut très difficilement y croiser une autre poussette ou un vélo. Il semblerait bien que faute de sollicitation appuyée de la Ville lors de la mandature précédente, la SNCF ait construit cet accès à l’économie en envisageant uniquement une utilisation piétonne.

Un effort pour les stationnements vélos

La municipalité avait été alertée sur les stationnements sauvages de vélos le long des grilles dus au manque d’arceaux par les usagers de la petite reine et les commerçants ambulants du marché de la gare. Elle a enfin pris le taureau par les cornes et créé 2 fois 20 arceaux de part et d’autre de la place Charles de Gaulle avec, comble du raffinement, une station de gonflage pour les vélos côté entrée.
JPEG - 2.3 Mo
Le nombre de place dans les consignes sécurisées passera de 20 à 80 avec le doublement de la consigne face à la gare et l’installation d’un consigne supplémentaire côté passerelle d’accès. 68 nouveaux arceaux vélos seront aussi créés du côté de la gare routière Canrobert.

Un quartier « Impressions » que la municipalité aimerait impressionnant

Ce tout nouveau quartier de près de 400 logements se remplit peu à peu. La municipalité est très fière de son architecture mais peu sensible aux nuisances sonores nocturnes que subiront les habitants dont l’appartement donne sur les voies. Il est l’illustration du nouveau style de voirie des municipalités : il prend enfin en compte la lutte contre les ilots de chaleur avec des rues arborées, des trottoirs en béton désactivé de couleur claire au fort pouvoir réfléchissant. Mais quel sera le bénéfice climatique des arbres si, comme sur la place de la gare, ils restent élagués au plus court ?
JPEG - 5.4 Mo
De l’aveu même de Madame la Maire, le plan de circulation est encore perfectible. Pour preuve la sortie de la rue de la Traverse marquée auparavant par un stop a maintenant priorité à droite sur la rue Carnot. Autre problème les habitants prennent souvent la rue Charbonnier en sens interdit pour rejoindre une place de parking.

Les cellules commerciales peinent à se remplir ! La première tentative d’installation d’un restaurant italien, pourtant au pied de la gare, n’a d’ailleurs tenu que quelques mois avant de fermer. La mairie reste optimiste car elle étudie les propositions de plusieurs porteurs de projet. L’expérience de la place de la résidence Bellerive inviterait à beaucoup plus de prudence : elle attend depuis plusieurs années la Brasserie promise.


Commentaires

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)