Où en sont les projets de résidences senior à Pontoise ?

lundi 23 décembre 2019
par   Pontoise Ensemble
popularité : 52%

A l’issue d’un conseil municipal il est loisible aux élus minoritaires d’obtenir la réponse publique à la question posée quarante-huit heures plus tôt par écrit à la majorité en place.

La question posée par Bénédicte Ariès du groupe "Pour la transition écologique à Pontoise" évoquait les difficultés des familles pontoisiennes à installer à proximité de chez eux un senior autonome dans une logement adapté à ses besoins.

Vieillissement : un éventail théorique de propositions

Foyers-logements non lucratif ou résidence senior de statut privé, Marpa de vingt-quatre résidents au maximum, maison de retraite, EHPAD sont des offres différentes de logements-services adaptées aux personnes âgées dont le coût suit l’augmentation de la perte d’autonomie.

L’offre est plus que réduite à Pontoise. Les personnes qui veulent vivre en résidence senior ou en foyer logement dit maintenant "résidence autonomie" selon la classification administrative, parce qu’elles sont autonomes et ont essentiellement besoin d’accompagnement et d’animation pour éviter l’isolement, doivent quitter la ville. De même pour ceux qui cherchent une maison de retraite qui assure l’entretien du logement et la restauration. C’est souvent par le biais d’un séjour à l’hôpital de Pontoise que se décide l’entrée à l’Ehpad St Louis qui accueille les personnes dépendantes, souvent très âgées, jusqu’à leur fin de vie.

Bénédicte Ariès soulignait dans sa question "qu’accompagner son parent âgé mais indépendant dans sa recherche d’un logement adapté à ses besoins est un souci pour beaucoup de familles" et interrogeait sur les projets de résidences senior annoncés de longue date à Pontoise dont elle ne voyait pas encore de réalisations.

A brève échéance

La résidence senior prévue au bord de l’Oise par le programme Bellerive de Nexcity n’est en fait qu’une copropriété classique de 61 logements dont certains adaptés pour des personnes à mobilité réduite. Il n’y a pas de gestionnaire de cet immeuble qualifié pompeusement d’"intergénérationnel" dans une convention d’animation signée par le promoteur par avec une association de service à la personne l’ADMR.

L’immeuble sera livré à la fin du premier semestre 2020 et il ne restait que deux lots fin novembre 2019. Quatre des appartements sur cinq sont acquis par des investisseurs qui les mettront en location. Le maire soulignait qu’une minorité (32%) des acquéreurs en résidence principale avait passé le demi-siècle.

Pontoise Ensemble souligne que les vraies résidences sociales intergénérationnelles de l’agglomération (Menucourt, Cergy, Vauréal) satisfont tous leurs habitants heureux d’éviter l’enfermement dans leur classe d’âge ou leur statut familial. Car elles ont toutes un gardien animateur, ce qui est bien différent du partenariat envisagé par l’ADMR avec les ateliers du service senior de la ville... De plus les seuls appartements restants sont deux T4, de fait peu adaptés aux personnes âgées isolées !

Dans deux ans

Plan nouveau quartier gare des marchandises Selon le Maire dans le programme "Cour des marchandises" il est prévu fin 2021 la livraison, par Eiffage immobilier promoteur et Cergic Résidences Services gestionnaire, du premier immeuble Cazam destiné aux seniors. Pontoise Ensemble constate que le site met en avant "des prestations premium", ce qui n’a pas dû déplaire au narcissisme pontoisien, et que ce programme a trouvé facilement un investisseur unique. Il s’agira donc de location pour une centaine de personnes avec des niveaux de loyer et de charges inconnus. Seront-ils seulement abordables pour le niveau moyen des retraites des Pontoisiens ?

Une année ou l’autre

Enfin, le Maire a indiqué que pour la résidence senior de quatre-vingt logements sur la Zac Bossut des études sont actuellement en cours. C’est pour "une phase ultérieure" et "il n’y a pas de définition précise des contours de cette résidence".

Il avait encore moins d’éléments à communiquer pour un projet au 1 boulevard de l’Oise. Il a été déposé un permis de construire encore très incomplet de 37 logements pour personnes âgées avec un commerce, une supérette et un parking de quarante-et-une places.

Pontoise Ensemble constate que le logement senior pour la majorité actuelle relève uniquement de l’initiative privée et qu’elle n’intègre pas réellement dans son projet de territoire la nécessité de logements abordables pour les petites retraites.

en complément :

PJ : le texte de la question orale
Le projet Bellerive à l’échéance mi-2020

Le projet Cazam pour début 2022

Différence résidence service et résidence autonomie selon le site gouvernemental

La Marpa, un projet de territoire pour les personnes âgées, l’exemple de la Marpa de Vétheuil

Article du Parisien sur les pièges et difficultés des résidences senior

L’association citoyenne de lutte contre l’isolement social des personnes âgées : monalisa http://www.monalisa-asso.fr/

Nos articles
Le logement intergénérationnel atout urbain à ne pas négliger et la démarche Habitat senior service

Sans oublier notre article sur l’intervention de Thérèse Clerc, co-fondatrice de "La maison des Babayagas" publié le 8 décembre 2013 sur l’indispensable changement de regard sur la population âgée : http://www.pontoisensemble.asso.fr/Changer-le-regard-sur-la-population-agee-un-imperatif-politique


http://www.pontoisensemble.asso.fr/...

Documents joints

Texte de la question orale
Texte de la question orale

Commentaires

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)