Pontoise Ensemble demande une meilleure protection des captages d’eau de la plaine agricole de Cergy

vendredi 17 décembre 2021
par  Gérard Bommenel
popularité : 32%

Fidèle à ses engagements de défense des Pontoisiens qui consomment l’eau des captages de Cergy 1 et 3, Pontoise ensemble a argumenté sur le registre d’enquête publique de protection de leurs abords. Déjà bien trop tardives, les préconisations faites lui paraissent de plus insuffisantes pour garantir la qualité de l’eau et la sécurité de son approvisionnement .

La communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise a lancé une enquête d’utilité publique portant sur l’instauration de périmètres de protection autour des captages de Cergy 1 et 3 situés dans la plaine maraîchère de Cergy du 2 Novembre au 2 Décembre 2021. Ces périmètres à l’étude depuis 2012 sont destinés à protéger les abords immédiats de ces ouvrages et de leur voisinage, ainsi qu’à interdire ou réglementer les activités qui pourraient nuire à la qualité des eaux captées. Pontoise ensemble a remis les observations suivantes au commissaire enquêteur.

Pontoise Ensemble favorable à la mise en place des périmètres de protections

Nous nous prononçons favorablement sur la mise en place d’un périmètre de protection des captages de Cergy 1 et 3 car nous estimons que ces derniers participent à la sécurité de l’approvisionnement en eau potable de l’ensemble de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) et que seules des mesures de protections drastiques peuvent garantir une bonne qualité de l’eau fournie.
Périmètres de protection Cergy 1 et 3
En vert les périmètres rapprochés en bleu le périmètre éloigné

Mais défavorable à une augmentation de la productivité de ces deux forages

Nous ne sommes pas favorables à une augmentation de la productivité de ces captages sans mise en place de traitements avant distribution afin entre autre de limiter le titre hydrotimétrique (TH) de l’eau sur l’ensemble du réseau. En effet ces deux puits fournissent une eau très dure avec un Titre Hydrotimétrique mesuré à 50°f dans une étude de la SAFEGE de 2012 et un TH moyen de 46 °f en 2020 et 2021 selon les analyses du délégataire. Le TH élevé de l’eau fournie pas la CACP à certains quartiers de Pontoise comme Marcouville (TH de 42°f ), alimenté entre autre par Cergy 1 et 3, entraîne de multiples problèmes pour les usagers malgré un mélange avec une eau beaucoup plus douce en provenance de l’usine de Saint Martin la Garenne.

Nous regrettons les lenteurs de la procédure de mise en place de protection pour l’ensemble des captages sous la responsabilité de la CACP

Nous regrettons qu‘il se soit écoulé plus de 6 longues années entre la remise du rapport de l’hydrogéologue agréé en Avril 2015 et cette consultation de Novembre 2021 lenteur qui ne peut s’expliquer uniquement par la pandémie actuelle de Covid 19.
Nous regrettons aussi le peu d’empressement de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise à mettre en place des périmètres de protection sur l’ensemble des captages sous sa responsabilité. Nous rappelons que seuls 2 captages sur les 11 devant être protégés ont vu les prescriptions des arrêtés de protections mis en place, alors que la plupart des préparations de ces projets d’arrêtés ont eu lieu en Juillet 2012.
Nous attirons l’attention de la communauté d’agglomération sur la mise en place des périmètres de protection des captages de Sagy-Chardronville et Sagy-Condécourt qui bien qu’entamées en Juillet 2012 et ayant fait l’objet d’une délibération du conseil d’agglomération le 29 Septembre 2015 n’ont toujours pas de dossiers d’enquête d’utilité publique constitués 9 ans après le début du processus.

Nous demandons au Commissaire Enquêteur d’intégrer des réserves dans son rapport

Car nous estimons que le dossier d’enquête qui nous est soumis comporte de graves lacunes et que ses préconisations ne garantissent pas la qualité de l’eau et la sécurité de son approvisionnement pour les habitants de la communauté d’agglomération de Cergy Pontoise.

- Des travaux conséquents de réhabilitation et de réparation

Au vu de la sensibilité du captage de Cergy 1 au niveau de la nappe phréatique comme le démontre sa baisse de productivité entre 2015 et 2018, de la vétusté et du mauvais état de l’ouvrage identifiés dans le rapport de l’hydrogéologue de 2015 et confirmés dans la réactualisation de son étude de 2020 il est indispensable de procéder à la réhabilitation du captage de Cergy 1 afin d’’assurer la sécurité de son fonctionnement.
Au vu du mauvais état du captage de Cergy 3 il est indispensable de procéder à la régénération complète de l’ouvrage et à la réparation de la vanne du drain N°2 afin d’assurer la sécurité de son fonctionnement.

- La mise en place d’une filtration des pollutions récurrentes déjà identifiées

Il n’est pas admissible que la CACP se contente de la seule chloration automatique et d’un mélange avant distribution dans le réseau pour garantir une eau propre à la consommation humaine issue des captages de Cergy 1 et 3. Nous demandons la mise en œuvre d’une filtration avant distribution pour ces deux captages car :
-  La turbidité des eaux brutes des captages Cergy 1 & 3 et dépasse régulièrement la référence de qualité des eaux destinées à la consommation humaine (0,5 NFU),
-  Les teneurs en carbone organique total (COT) sont proches de la limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine (2 mg C/litre) avec une moyenne de1,3 mg C/litre depuis 2000 et ont déjà dépassé ces limites par 3 fois,
-  Le forage Cergy 1 montre actuellement des teneurs élevées en nitrates (36,5 mg/l en moyenne entre 2014 et 2019), proches de la limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine et ces teneurs ont augmenté depuis les années 2010.
-  Les deux captages sont très sensibles à la pollution par les produits phyto sanitaires 32 molécules ont déjà été quantifiées sur les eaux brutes des captages Cergy 1 & 3 dans les analyse pratiquées par l’ARS. Ces analyses ont montré des dépassements importants d’aminotriazole, d’atrazine, de bentazole et d’oxadixyl. Récemment, la déséthyl atrazine présente des teneurs élevées, ces teneurs étaient de 0.06 μg/l en 2013 sur le forage Cergy 1.
-  Les teneurs en manganèse des eaux brutes des captages Cergy 1 & 3 sont élevées et proches de la référence de qualité des eaux destinées à la consommation humaine (50 μg/l) avec un pic de dépassement de cette référence pour Cergy3.
-  Du fait des retards dans la procédure l’enquête en cours n’a pas pris en compte un grave accident de pollution survenu en Juin 2020. Le captage Cergy 3 a dû être mis à l’arrêt pendant 4 mois d’Août à Décembre suite à une pollution par un insecticide le flonicamid ( 0.19 μg/l ) de provenance agricole qui rendait son eau impropre à la consommation.

- La conversion de l’ensemble du périmètre de protection éloigné à l’agriculture biologique

Au vu de la sensibilité des deux captages à la pollution nous réclamons que l’utilisation de l’ensemble des produits non agréés en agriculture biologique soient bannis du périmètre de protection rapprochée et du périmètre de protection éloigné. Cette mesure devant être accompagnée d’une aide au passage en agriculture biologique des exploitations agricoles installées sur ces périmètres.

Pour en Savoir plus

La notice de l’enquête publique

PDF - 5.2 Mo
Notice explicative de l’enquête publique

Observations de l’association AGLEAU

PDF - 429.6 ko
Observations de l’association AGLEAU

L’enquête publique sur le site de la CACP

Commentaires

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)