Quelle Europe voulons-nous ? Choisir de voter

mardi 23 avril 2019
par   Pontoise Ensemble
popularité : 32%

La Table Ronde organisée par Pontoise Ensemble le 15 mars 2019 avait l’ambition d’éclairer nos choix de citoyens appelés à se prononcer sur les thèmes portés par les candidats et leurs partis, lors du rendez-vous électoral du 26 mai.

Un panel réunissait Pamela Hocini, (candidate FI), Mounir Satouri (candidat EELV), Rachid Temal (PS), et Rayan Nezzar (LaREM) dans un débat animé par Tatiana Gründler. Chaque intervenant était libre de conclure la soirée. Voici le « mot de la fin » de chacun :

Mounir Satouri : « L’augmentation du populisme en Europe est un vrai danger.Il ne vient pas de nulle part, il est au pouvoir ou représenté par des élus, et il progresse. Je constate que ce sont les politiques libérales qui amènent ce populisme ». On n’est pas obligé de choisir entre libéralisme et populisme. Entre ces deux extrêmes « Il y a quelque chose qui s’appelle l’écologie ».

« Avec les gilets jaunes nous ne voyons pas de désaccord entre fin du mois et fin du monde. Nous pensons que l’écologie peut être un nouveau paramètre qui permettra de sortir de l’arnaque libérale et du hold up populiste ».

Rachid Temal : « Je partage ce que dit Mounir sur la question : qui, au Parlement européen, peut changer notre vie ? Qui peut porter des voix ? ».
« Sur la question des gilets jaunes, sur la question sociale, sur la question territoriale, je reste persuadé que la gauche est ma formation politique, que le socialisme est une belle idée et qu’il a permis en France et en Europe beaucoup de progrès, et qu’il est encore une valeur sur la question de l’injustice sociale et la question de l’émancipation ».

« Je vous invite à voter à gauche encore une fois. C’est la gauche qui peut transformer le libéralisme, qui est une forme de domination, sur le continent européen et dans les entreprises ».

Pamela Hocini fut la plus concise : « Pour des eurodéputés au combat qui sauront donner l’alerte et avoir un peu plus de pouvoir, votez France Insoumise ».

Rayan Nezzar  : « Pour conclure sur une note de mobilisation, l’attachement européen est une bonne chose. » Pour l’essentiel, il faut un projet pour l’Europe. Si on en revient à l’historique, « l’Union Européenne a fait la paix. Ma génération n’a jamais connu la guerre et doit préserver cette paix. L’Union a fait la paix. Mais cela ne suffit plus. L’union fait la force de notre souveraineté européenne. » ( …) « C’est pour cela que nous voulons nous battre en matière de sécurité, de défense, et de protection de nos travailleurs » (...).

« Nous offrirons à l’Europe sa part de responsabilité avec des investissements sur le climat. Nous répondons à la défiance des peuples avec un projet exigeant, ambitieux, à la mesure des défis de notre génération ».

Pontoise ensemble avait organisé ce débat très en amont de la campagne officielle : en effet la clôture des listes est fixée au 3 mai pour un vote le 26. Pontoise Ensemble ne manquera pas de suivre cette campagne et le scrutin avec attention.


Commentaires