Y aura-t-il une femme , présidentE du Conseil Départemental en mars ?

lundi 2 mars 2015
par  Dominique Damour
popularité : 25%

Nous sommes appelés à participer aux élections départementales les 22 et 29 mars.
La parité fait son apparition.
Beaucoup de nouveautés pour cette assemblée dont la pérennité est incertaine.

Tous les citoyen(ne)s inscrits sont appelés aux urnes pour élire en binôme, une femme et un homme par canton.
Pourtant le nombre de futur(e)s conseiller(e)s départementa(les)aux ne doublera pas, il restera identique à celui des anciens conseillers généraux ; en effet le re-découpage des cantons entraine des territoires plus étendus, en moindre nombre.

Une nouvelle assemblée, élue pour 6 ans, signe d’un renouveau.

Pour la première fois elle est intégralement renouvelée, alors que précédemment, tous les 3 ans, l’élection ne concernait que la moitié du Conseil Général.
Un bon nombre de conseillers sortants a renoncé à se représenter pour un autre mandat, donc beaucoup de nouveaux élus et surtout de nouvelles élues.

La parité de cette assemblée nous fait espérer des changements : un regard nouveau et des manières différentes de traiter les problèmes d’aide sociale, d’autonomie des personnes et de solidarité des territoires, autant de prérogatives imputées au Conseil Départemental.

Nous attendons qu’une attention toute particulière soit portée aux questions qui concernent les femmes : violences, planning familial, politique de la petite enfance, accueil des très jeunes enfants….

Nous souhaitons que la complémentarité des points de vue permette de rééquilibrer humanité et gestion technocratique, que l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale soit une réalité au delà de la signature apposée par le Conseil général du Val d’Oise le 29 octobre 2010 en bas de la « Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale »

Le 22 mars toutes les voix comptent.
Le droit de vote accordé à tous a été durement acquis.
Les femmes votent pour la première fois le 29 avril 1945, il y a juste 70 ans.

Ce droit appartient au socle de la Démocratie.

vote par procuration www.service-public.fr
JPEG - 92.9 ko