Réunion publique sur le chantier du parking du jardin de la ville

mercredi 4 décembre 2019
par  Gérard Bommenel
popularité : 47%

Le 20 Novembre dernier, la municipalité avait convoqué les riverains mitoyens du jardin de la ville à une réunion d’information pour présenter les modalités des travaux du nouveau parking et faire part des conclusions du référé préventif diligenté par ces soins.
Elle s’était bien gardée de faire une trop grande publicité à cette réunion au-delà de l’auditoire restreint visé, peut-être pour éviter de divulguer trop largement les nuisances induites par cet imposant chantier.

La réunion débuta par un rappel des raisons avancées par la municipalité pour cette construction suivie d’une description de ce parking de 296 places dont, grande nouveauté, 20 pour des véhicules électriques et 26 deux roues. Au vu des plans présentés, le marcheur pontoisien de base ne comprend toujours pas pourquoi il n’a pas été possible de mettre en place un passage piéton au-delà du bassin du jardin qui aurai permis de conserver un passage traversant de ou vers la gare.

Expertise préventive

Le deuxième point concernait la présentation des résultats de l’expertise préventive. L’expert n’a rien trouvé qui puisse faire obstacle au lancement des travaux. Il a noté quelques fragilités déjà connues dans certaines constructions que les propriétaires doivent surveiller. Ces conclusions ont été envoyées aux parties ce qui veut dire que les propriétaires ne pourront pas se plaindre après chantier des problèmes déjà identifiés avant ! A partir de maintenant ils sont invités à signaler tout nouveau désordre à la ville ou à l’expert. Monsieur le maire prend alors soin de préciser que des poussières, des bruits ou des projections ne sont pas des soucis graves et donc dignes à signaler.

Déroulement des travaux

L’espace de jeu reste ouvert pendant toute la durée des travaux mais la Maison des Association est partiellement fermée car elle est utilisée à demi pour les bureaux de chantier. Soulignons que cela représente une économie substantielle pour le constructeur. Les entrées/sorties des engins de chantier se feront via la place du souvenir où le stationnement et la circulation seront interdits. Un aménagement spécifique sera mis en place pour sécuriser l’accès et la circulation des piétons (voir notre article Passage Piétons ? pour juger de son efficacité).
L’installation du chantier et les forages de barrage et de comblement se dérouleront du 25 Novembre au 25 Décembre. Les livraisons de sablon et des engins de forages auront lieu de 6h30 à 7h30 du matin les mardi 3, mercredi 4, et lundis 9 et 16 Décembre pour éviter les embouteillages. Tout cela devrait représenter environ 30 camions.
Le chantier sera alors interrompu par la trêve des confiseurs. Il reprendra le 6 Janvier par la mise en place des pieux de fondation et de soutènement jusqu’au 21 Février. Pendant ces 7 semaines le trafic quotidien engendré sera de 10 toupies béton plus 5 camions pour évacuer la terre. Le constructeur assure que la technique de forage élimine tout risque de transmission de vibration !
Les étapes suivantes seront présentées dans une prochaine réunion organisée en Février mais on nous a laissé entrevoir un planning général des travaux :
 Terrassement et parois 4 mois
 Poutraisons et planchers 3-4 mois
 Elévation, étanchéité et aménagements intérieurs 3-4 mois
 Fin des travaux du parking Décembre 2020 Février 2021
 Plantation du jardin Fin 2020 Début 2021
 Ouverture du jardin et du parking Mars 2021
JPEG - 3.4 Mo

Communication

Le directeur général s’est ensuite longuement étendu sur les différents modes de communication mis en place par la ville : Groupe restreint de riverains « référents » qui serviront de relais dans les quartiers, Alertes SMS, Application mobile, Site de la ville avec sa Newsletter ‘Actu travaux’ et ses possibilités de requêtes adressées à la ville avec un intitulé spécifique ‘Travaux du parking jean luc maire jardin de la ville’. Cette débauche de moyen rarement vue pour cette municipalité plutôt avare en information semble démontrer une certaine fébrilité quant aux conséquences de ce chantier important et difficile d’accès.

Réactions de la salle

Pontoise étant une ville de juristes cela a commencé par une longue passe d’armes entre un propriétaire et Monsieur le Maire pour savoir si, en cas de dommage engendré par les travaux, il y aurait reconstruction à l’identique ou reconstruction normale. De cet échange touffu il reste qu’au vu des multiples instances impliquées : Ville, constructeurs, Architecte des bâtiments de France, il est difficile de trancher et qu’en dernier ressort c’est le Président du tribunal des référés qui décidera.
Le second échange était initié par un propriétaire d’un des immeubles du 14 au 20 de la rue de Gisors qui sont déjà bien dégradés. Ce propriétaire souhaitait savoir si les mesures préventives proposées par l’expert notamment le comblement de cassures par du plâtre étaient à mettre en œuvre avant les travaux et quelles mesures de surveillances spécifiques étaient en place pour ces immeubles. On lui répondit que ces dommages constatés étaient indépendants des travaux du parking et donc sous l’entière responsabilité des propriétaires mais que par contre un reportage hebdomadaire observationnel était mis en place pour détecter tout risque de dégradation.

Certains habitants autour de la Place du Souvenir se sont ensuite plaints des risques de vibration et de l’horaire très matinal des livraisons (6h30) particulièrement les 2 arrivées des engins de chantier prévues à 5h. Il leur fut répondu qu’une livraison plus tardive entrainerait trop de perturbations sur le trafic urbain et qu’en plus les foreuses en question n’avaient pas le droit de circuler plus tard au vu de leurs dimensions. Commentaire d’une riveraine, « c’est l’enfer, il n’y a pas de solution et nous n’avons qu’à supporter ».

Monsieur le maire est alors intervenu pour calmer les récriminations. « On aura de la gêne, zéro gêne ce n’est pas possible », « Les camions en Décembre c’est 3 fois », « Si les camions arrivent plus tard on asphyxie le centre ancien, entre 8h15 et 9h c’est déjà le bazar », « Il y a des choses inévitables, nous faisons tout pour que les travaux durent le moins possible ».Venaient ensuite de nouvelles justifications des travaux. « C’est l’intérêt général de la ville, cela permettra d’accueillir de nouvelles populations ». Puis tout en précisant que ses commentaires n’engageaient pas la municipalité « Cela permettra des perspectives nouvelles au point de vue urbain dont peut être la mise en rue piétonne de la rue de l’Hôtel de ville et la libération des parkings de la place du Grand Martroy » Note de l’auteur ‘Vieilles revendications de Pontoise Ensemble’. Et comme il était censé s’adresser essentiellement à des propriétaires il usa de l’argument financier « Quand il y aura plus de parking, cela entraînera une plus-value des propriétés »

Quand la Ville a accepté il y a quelques années de privatiser une quarantaine de places du Parking Jean Jaurès pour permettre la transformation de l’ancienne Banque de France en logements, elle ne s’était pas vanté de l’inverse, et n’avait pas voulu tenir compte des difficultés que ce déficit de places poserait aux commerçants dont les clients ne peuvent plus stationner à proximité.

A la demande « Y aurait-il des places réservées pour les riverains » il précisa qu’une des idées en cours était de spécialiser les deux parkings voisins (Jardin de la Ville et Jean Jaurès) l’un pour les abonnements et l’autre pour le stationnement horaire. Dans ce cas une priorité aux riverains sur les abonnements pouvait être envisagée.

L’une des propriétaires du 3 rue de Gisors se plaignit d’avoir reçu de l’expert juste avant la réunion un avis aux partie lui adjoignant de faire des travaux sans plus de précisions sur la nature des travaux. Elle eu un échange confus avec le Directeur général et la Directrice des services techniques qui se termina par la conclusion qu’il y avait peut-être une erreur d’envoi et que les recommandations visaient le numéro 1 de la rue de Gisors !

La réunion se termina par la promesse d’une nouvelle réunion début ou mi-Février. En conclusion les nuisances des travaux du nouveau parking risquent de durer et la municipalité ne s’engage pas à grand-chose pour que sa réalisation valorise ce secteur aussi commercial que résidentiel.

Pour en savoir plus :

Présentation de la municipalité à la réunion du 20 Novembre


Commentaires

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)