Pas de conseil mais 23 associations de quartier à Pontoise

dimanche 30 janvier 2022
par  Bénédicte ARIES
popularité : 28%

Depuis 2002 la municipalité de Pontoise se refuse à envisager la création de conseils de quartier pour associer les habitants à la gestion municipale. Elle n’y est pas astreinte de par sa taille moyenne et les maires considèrent que leur rôle est déjà rempli par les 23 entités classées associations de quartier-lien social dans son annuaire.

Pas de conseil ou pas de quartiers à Pontoise ?

En y regardant de plus près on voit pourtant que les associations dites de quartier ne se donnent pas toutes les ambitions d’un conseil de quartier tel que le définit l’encyclopédie wikipedia : Les conseils de quartier sont, en France, des structures organisées réglementairement associant des habitants d’une grande ville à la gestion municipale. Leur création est obligatoire dans les villes de 80 000 habitants et facultative pour celles de 20 000 habitants et plus.

Ils ne doivent pas être confondus avec les conseils citoyens. Ceux-ci sont obligatoires pour la mise en œuvre du "contrat de ville" sur un quartier. ayant besoin de la « Politique de la Ville », soit QPV en jargon administratif. C’est ce qui cadre les aides d’Etat apportées aux quartiers reconnus en difficulté. Il s’agit à Pontoise d’une partie des secteurs de Marcouville (les hauts de Marcouville) et des Louvrais (de la place Joseph de Guignes, rue de la Pépinière jusqu’à l’avenue d’Ile de France). . Contrairement aux conseils de quartier, un conseil citoyen ne peut pas être présidé, ni animé, par un élu.Seul le conseil citoyen des Louvrais est répertorié dans l’annuaire des associations de Pontoise.

Il y a aussi deux maisons de quartier à Pontoise. En effet les secteurs de construction ville nouvelle que sont Marcouville et les Louvrais qui regroupent chacun plus de 10% des pontoisiens ont rapidement été dotés d’un Centre Socio-Culturel. Chaque « maison de quartier », subventionnée pour l’essentiel par la Caisse d’allocation familiale et la Ville propriétaire des locaux, se décrit dans l’annuaire associatif comme « Lieu de vie et d’initiatives pour les habitants . Ouvert à tous, il a pour mission de créer du lien social et de contribuer au« mieux vivre ensemble » dans son quartier, dans sa ville en développant des animations, des ateliers et des actions en lien avec les habitants ». On constate pour ces QPV, que lien social (CSC) et co-gestion de la politique de la ville (CC de QVP) ne sont pas les mêmes missions.

L’association familiale des Cordeliers a presque joué le rôle d’un centre socio-culturel pendant de longues années. Cependant depuis la rénovation de cet équipement, rebaptisé Espace Cordeliers, la Ville en a complètement pris la gestion. Comme pour l’Espace Larris Maradas, elle s’y satisfait d’animer un espace de vie sociale ( EVS, label CAF) sans référence aux ambitions de la fédération des Centres socio-culturels.

Et les associations de quartier pontoisiennes ?

Sur un petit territoire communal densément habité l’annuaire répertorie 23 associations (sur 275) comme de quartier. En dehors des maisons de quartier à Pontoise, c’est souvent à la suite de conflits urbanistiques que les habitants propriétaires se sont organisés en association de quartier pour que la Ville prenne mieux en compte leur expertise d’usage.

Des rayons d’action et objectifs très variables.

Faisant fi des sectorisations municipales, certaines associations revendiquent ne concerner qu’un micro-quartier : ainsi celle (de l’impasse) Tavet-(rue) Delacourt, celle des Amis du clos des Anglaises. D’autres se partagent subtilement ce qui semblerait un même quartier aux non-résidents : ainsi l’association Notre-Dame Viosne ne se confond pas à l’association Les Pâtis-Notre-Dame environnement, et celles de l’Hermitage-Pissarro à celle Des côteaux de l’Hermitage.

Remarquons que ces associations sont toutes dans les quartiers anciens de Pontoise tout comme l’association Harengerie et Vieux Pontoise qui se déclare largement ouverte aux » habitants et usagers des quartiers anciens de Pontoise ».

C’est parfois la localisation d’un logement qui génère le besoin associatif : les habitants « d’outre-autoroute » qui vivent un quotidien plus proche de celui de Cergy-préfecture que du centre ancien de Pontoise ont créé l’association des Habitants des Larris-Maradas-Palette-Bocages. Leurs objectifs sont bien représentatifs d’une association de quartier : lien social et souhait de cogestion municipale : « Défendre les intérêts collectifs des habitants des quartiers Sud de Pontoise, recenser leurs besoins et faire avancer les dossiers auprès des pouvoirs publics. Promouvoir, mener ou concourir aux actions sociales ou de loisirs au bénéfice des habitants ».

Le projet de l’Apil, Association de Promotion des Initiatives Locales est lui aussi né du besoin d’habitants du grand ensemble de Marcouville, un quartier « d’outre viaduc sur la Viosne » qui ont senti le besoin de « réaffirmer son identité pontoisienne en favorisant les initiatives sociales, économiques, culturelles et citoyennes au service de ses habitants ». On est là sur un complément au centre socio-culturel pour le lien social, la co-gestion du QPV relevant elle d’un conseil citoyen non associatif.

Pontoise vit les dernières années de construction de la Zac Bossut sur le plateau Saint Martin. Malgré son importance, ce quartier neuf n’est pas pour l’heure accompagné d’un équipement socio-culturel et ses habitants s’organisent actuellement plutôt autour de l’école. Y verrons-nous un jour la création d’une association de quartier ?

Pour aller plus loin

le site gouvernemental sur les conseils de quartier créés par la loi du 27 février 2002, dite loi Vaillant, relative à la démocratie de proximité.

video sur qu’est ce qu’un conseil citoyen : https://www.conseilscitoyens.fr/quest-ce-qu-un-conseil-citoyen

Définition d’un centre socio-culturel dit souvent maison de quartier : http://www.csc79.org/Qu-est-ce-qu-un-CSC.html

Annuaire des associations de la ville de Pontoise


Commentaires

Brèves

9 mai 2020 - Déconfinons les voitures ventouse

En cette période de confinement où les forces de l’ordre ont veillé à empêcher la marche le long de (...)

11 février 2020 - L’association des commerçants ’Les Vitrines De Pontoise’ interroge les candidats aux élections municipales

L’association a souhaité interroger les candidats sur 11 questions qui lui semblaient (...)

29 mars 2018 - Où sont passés les oiseaux ?

Nouvel article de Nature en ville à Cergy-Pontoise
Vous avez sans doute entendu parler de la (...)

17 janvier 2017 - Une eau moins calcaire pour les usagers de Cergy-Pontoise, c’est possible.

Nous ici relayons L’Echo d’ AGLEAU - Hiver 2016 -2017 qui dénonce le trop important taux de (...)