La mémoire de l’esclavage ne doit plus rester un impensé à Pontoise

mercredi 18 mai 2022
par  Bénédicte ARIES
popularité : 4%

En marquant les vingt ans de la Loi Taubira qualifiant enfin l’esclavage de crime contre l’humanité, quelques associations pontoisiennes organisent un colloque qui traitera des "Traces et mémoire de l’esclavage en Val d’Oise" à la salle du Dôme à Pontoise samedi 21 mai 2022.

En effet nos villes de Pontoise, Osny, Eragny, Neuville, (...) conservent des traces diverses et variées de la traite négrière et de l’esclavage. Il est plus que temps de remettre en perspective ce patrimoine matériel et immatériel (monuments, figures historiques, créations artistiques et littéraires).

JPEG - 156.6 ko
Les grands ports de la traite négrière que sont Bordeaux, La Rochelle, Le Havre, Bayonne réfléchissent depuis plusieurs années aux séquelles de l’esclavage.
JPEG - 239.5 ko
La Ville de Paris s’y associe et se mobilise chaque année pour le « Mois des Abolitions » qui commémore l’abolition de l’esclavage, avec des célébrations officielles les 10 mai (Journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage et de leurs Abolitions) et 23 mai (Journée à la Mémoire des Victimes de l’Esclavage).

Il est plus que temps que la ville de Pontoise s’implique dans un telle démarche et accède aux demandes de l’association Pontoise à gauche vraiment qui demande depuis plusieurs années que le panneau de la statue du général Leclerc à Pontoise soit remis en perspective.
JPEG - 153.5 ko
JPEG - 156.5 ko


Documents joints

PDF - 245.8 ko
PDF - 245.8 ko
PDF - 531.2 ko
PDF - 531.2 ko

Commentaires